Nos formations

Analyse de la pratique

Exercer en crèche suppose aux professionnels de faire preuve d’une grande responsabilité à l’égard du public accueilli. En effet, ils sont garants de la sécurité physique, affective et psychologique de l’enfant.

Véritable outil institutionnel, l’analyse de la pratique est un espace de parole dédié aux auxiliaires, dans un cadre bienveillant, pour leur permettre de s’exprimer sur leur pratique. Visant à libérer la parole plus facilement, la démarche implique une participation active des personnes dans un état d’esprit d’entraide, d’écoute et de bienveillance.

Ainsi, la mise en réflexion collective a pour objectif global de dégager des axes de résolutions de situations sources de problèmes vécus avec les enfants, les parents, mais aussi entre les membres de l’équipe. Elle permet également de favoriser la dynamique de groupe inhérente au travail en équipe, et ainsi renforcer son identité professionnelle. Les séances se dérouleront tout au long de l’année.

Crèche d'entreprise Romagnieu

Formation HACCP

En Juillet puis à l’Automne 2021, l’ensemble des auxiliaires participera à la formation hygiène alimentaire HACCP : De l’anglais (Hazard Analysis Critical Control Point).

La méthode HACCP se traduit par : « Analyse des dangers, point critique pour leur maîtrise »

Elle se fera dans un premier temps en distanciel (théorie) puis en présentiel par la suite (pratique dans les structures).

Cette formation est un outil de travail qui va permettre aux équipes de prévenir, d’identifier, d’évaluer et maîtriser les dangers alimentaire liés à la sécurité.

Les crèches sont considérées comme des établissements de restauration collective. C’est pour cela qu’il est obligatoire de se conformer à la réglementation de ces derniers en termes d’hygiène alimentaire. De plus, elle doit veiller sur la santé et au développement des jeunes enfants accueillis, par conséquent, respecter les normes de l’hygiène alimentaire est l’une des principales missions.

Le bien-être des enfants qui ont moins de 6 ans est très important, car ils sont fragiles et plus exposés à des risques d’infections.

Crèche d'entreprise Roussillon

Formation gestes premiers secours et incendie

Incendies

La Qualité de vie au travail (QVT) et la prévention des risques professionnels font partie des grands enjeux du monde du travail, c’est pourquoi cette année notre journée pédagogique sera dédiée à la sécurité au travail et incendie.

Les objectifs de la formation sont de comprendre le fonctionnement de l’incendie, mais aussi savoir manipuler un extincteur sur feu réel et enfin avoir un rôle de prévention au quotidien au sein des crèches.

Il est important de prendre conscience des dangers du feu, acquérir les compétences et réflexes utiles dans l’utilisation des matériels d’extinction d’incendie existants dans les crèches, savoir stopper, contraindre ou limiter le danger des flammes sans s’exposer, évacuer et protéger les enfants ainsi que les auxiliaires.

Premiers secours

La formation est basée sur différentes thématiques : sous forme d’exercices pratiqués qui sont abordées concernant notamment les gestes de base, les conduites à tenir en cas d’étouffement, de perte de conscience……… Cette formation comporte également une partie théorique sur la réflexion des différents dangers dans le quotidien.
A l’issue de cette formation, les professionnelles sont mieux préparées et aptes à faire face à des situations d’urgence chez les nourrissons et jeunes enfants.

Assistante maternelle Romagnieu

Projets pour les enfants

Mise en place d’ateliers sans objectifs précis : bannettes créatives

De manière générale, nous pouvons dire que la créativité favorise le développement de l’enfant. Ainsi, elle permet à l’enfant de renforcer son identité comme elle peut agir sur l’estime qu’il a de lui-même. De surcroît, elle facilite l’expression d’idées et des émotions. Elle contribue au développement de la concentration et de la pensée critique.

La créativité peut se manifester par les arts graphiques, la musique, les sciences, le sport, la lecture, etc. Ce ne sont pas uniquement des activités ou de la création manuelle. La créativité n’est pas innée, elle s’apprend. Tout en sachant que certains enfants sont plus créatifs que d’autres.

Au final, la créativité va permettre à l’enfant d’inventer, d’imaginer, de concevoir ou encore de créer notamment parce que son imaginaire, ses savoirs, ses techniques et son intelligence vont lui permettre d’explorer de nombreuses voies. Elle s’élabore dans le plaisir et la motivation.

La créativité au quotidien :

Il est important que l’enfant puisse laisser libre court à son imagination de différentes manières : en cuisinant, en racontant une histoire, en se promenant, en dessinant, etc. C’est à l’adulte de l’aider au quotidien, de lui laisser une liberté créative. L’un des meilleurs moyens de le faire est d’instaurer dans la journée, des temps libres pour qu’il puisse laisser libre court à sa créativité en le laissant rêvasser ou encore s’ennuyer, ce qui va lui permettre de créer.

La créativité a besoin :

Garde d'enfants Vienne 38

De temps, de laisser faire l’enfant, qu’il expérimente

Garde d'enfants Assieu

D’un environnement adapté

Micro crèche Auverives-sur-Varèze

De matériel

Crèche d'entreprise Romagnieu

D’encouragements (pas de jugements) et d’un modèle… l’adulte en est un

Garde d'enfants Cheyssieu

L’inspiration (initier l’enfant à l’art, aux sorties, à la musique…)

Le langage des signes pour bébé

Micro crèche les Côtes d'Arey

Il est possible de montrer des signes à un bébé dès l’âge de 2 mois. En effet, très tôt, l’enfant arrive à se faire comprendre par certains gestes (il pointe du doigt des objets, il envoie des bisous, fait « au revoir » de la main…). Il devrait pouvoir commencer à en utiliser vers l’âge de 10 mois.

L’objectif premier est de permettre à l’enfant de pouvoir exprimer ses émotions, ses émotions et de se faire comprendre au mieux par les adultes lorsqu’il n’a pas encore les mots pour pouvoir le faire.

Les signes visent à rendre la communication plus facile, il est conseillé de lui enseigner d’abord les mots de son quotidien : « manger », « encore », « lait », etc.

Il est important de dire le mot en même temps que l’on fait le signe qu’il représente, car les signes ne doivent pas remplacer la parole.

Les signes aident l’enfant à écouter… à comprendre. Et avec nos mains, nous lions tout à la fois ce qu’il voit, ce qu’il entend, ce qu’il ressent. Nos mains l’aident à comprendre ce que nous disons.

Au sein des crèches des Minis, la pratique de la communication gestuelle s’inscrit au cœur de notre projet pédagogique, dans la joie, la bienveillance et la confiance. Nous accordons une importance primordiale à ce que la communication gestuelle reste :

  • Un plaisir réciproque
  • Un outil de communication
  • Un temps d’échange privilégié
  • Simple et à porter de bébé

C’est pourquoi, l’ensemble des équipes des Minis participera à une nouvelle formation sur « le langage des signes avec bébé » dès la rentrée, afin de découvrir pour certaines auxiliaires, redécouvrir l’intérêt de signer, ses bienfaits, et se perfectionner sur les positions à adopter pour signer en toute sérénité avec bébé.

Inclusion d’enfants porteurs de « handicap »

Crèche Cheyssieu

« Lorsque l’on considère le Handicap avant de considérer l’enfant, cela nuit non seulement à l’enfant en question, mais prive la société de ce que l’enfant a à offrir… ».
C’est pourquoi les crèches des Minis accueillent des enfants porteurs de « handicap » (au sens large), parmi d’autres enfants dont l’innocence, la tendresse, la spontanéité et leurs regards dépassent, ignorent toutes les différences.

« Je ne suis pas contagieux mais juste différent.
J’ai le sourire car je suis entouré.
Arrêtez de me regarder bizarrement, j’ai une tête, deux yeux, deux oreilles, un nez, une bouche comme les autres enfants. »

La rencontre avec chaque enfant est unique, pourtant ce n’est pas pareil d’accueillir un enfant porteur de « handicap », dont on ne connaît pas les possibilités d’évolution motrice, intellectuelle et de langage, et qui sont souvent plus vulnérable sur le plan psychologique.
Il est important que les outils tels que le langage des signes avec bébé (mis en place depuis plusieurs années chez les Minis) ; les photos d’un objet, d’un lieu ou d’une action souhaitée, soient mis en œuvre avec la famille, dans tous les lieux de vie de l’enfant, et qu’ils permettent rapidement à l’enfant de faire connaître ses besoins. Car développer la communication fonctionnelle le plus tôt possible est indispensable.
Les équipes disent parfois combien l’accueil d’enfants « différents » n’est pas simple. Il suscite des éprouvés contrastés comme les peurs, l’enthousiasme, l’ambivalence, qui côtoient des sentiments d’incompétence, d’inutilité. Ils peuvent aussi exprimer le manque de temps, de moyens auxquels ils se sentent parfois confrontés.
Mais le mouvement qui pousse à chercher, à aller à la rencontre de ces enfants « pas comme les autres », à beaucoup communiquer avec leurs parents, à apprendre à connaitre, à comprendre cet enfant et ses besoins, à lui créer alors un environnement adéquat, à inventer de nouvelles attitudes devient une source d’enrichissement, de renouvellement pour les professionnels concernés.

Accueillir les émotions des enfants

Garde d'enfants Romagnieu

« Le bébé seul n’existe pas » disait Winnicott…

Les tout-petits expriment leurs émotions de façon brute, sans filtre. Le cerveau des enfants n’étant pas mature, il ne peut pas se raisonner et gérer cette « tempête émotionnelle ». Il ne sait pas quelle en est l’origine, il s’agit simplement du ressenti d’un état, l’enfant est complètement habité par son émotion

Les émotions de l’enfant ne sont pas à banaliser.

Avant de savoir parler, l’enfant dispose d’un mode de communication préverbal qui passe par le corps, les gestes et les émotions.

Les principales émotions sont : tristesse, joie, colère, peur, surprise, dégoût, elles sont universelles.

Elles jouent donc un rôle très important en termes de communication puisqu’elles disent des choses de nos besoins, des réflexes de survie, de préservation. Chez le petit enfant, les pleurs ne représentent pas un caprice mais une revendication. Son émotion se manifeste comme une demande de reconnaissance pour protéger son intégrité, il est important de le laisser s’exprimer. Il peut seulement recommencer à penser calmement quand son émotion est partagée.

Les adultes qui les entourent, notamment les professionnels qui les accueillent jouent un rôle essentiel dans la réception et la compréhension de ces émotions : pour développer la confiance de l’enfant en lui-même et en les autres.

L’auxiliaire va donner un sens à ses émotions, et lui met à disposition son appareil psychique pour l’aider à les comprendre car les émotions du jeune enfant nous disent toujours quelque chose de lui.

L’accompagnement est un travail de pensée pour relier les émotions à leurs causes. C’est à l’adulte de les décoder, en restant attentif, disponible, réceptif – le principe même de l’empathie.

De plus, le rôle de l’auxiliaire est de lui donner du temps et de l’espace pour les exprimer. Ce n’est que peu à peu qu’il va reconnaître ce qui se passe en lui, grâce aux réponses de l’adulte.

Atelier Eveil musical 0 - 3ans

Chantons et dansons pour les touts petits !
Tout au long de l’année, nous partageons des moments musicaux sur différents thèmes.
Durant ces séances, nous découvrons :

  • Des comptines et comptines à gestes
  • Explorons les instruments pour développer la motricité fine
  • Initiation à des rythmes simples
  • Mais aussi jouons librement
  • Être à l’écoute de ce qui se passe pour rebondir et explorer avec les touts petits (Jeux de voix, les nuances… )
  • Ecouter les sons qui nous entourent, les sons de son corps ainsi que le silence qui est lui aussi musique !
  • Dansons avec nos jolis foulards pour explorer l’espace !

Le Do In (automassage ) fais également partie de mes séances pour découvrir son corps.

Les ateliers favorisent les sens du jeune enfant :

  • L’ouïe tout d’abord, grâce évidemment aux divers instruments explorés et aux chansons et comptines
  • La vue pour susciter l’émerveillement des enfants avec divers éléments ex figurines, livres, foulards etc
  • Le toucher par le biais de la manipulation des instruments : gratter/frapper/caresser la peau du djembe, sentir les différentes textures … C’est dur, c’est froid… ?

Des matinée magiques, rythmées, pleines de surprises…

Merci les Minis

Musicalement.
Sarah BEL
Chanteuse – Musicienne Intervenante – Médiatrice Musicale

Assistante maternelle Roussillon Crèche d'entreprise Vienne 38 Crèche Les Côtes d'Arey

Certification Musicothérapeute - AMBX Bordeaux

Formation Musicienne Intervenante Secteur Santé et Petite Enfance CFPM Villeurbanne - Lyon

Formation bébé Musique 0-3 ans - La Milac à Lille

Certification Do in et Braingym - Lyon